mardi 23 décembre 2014

Lily Lolo, je me jette à l’eau ?

Güten Tag les Bridget ! (oui, je varie les langues pour varier l’accroche ^^)

Dans ma quête de produits cosmétiques et de maquillage plus sûrs pour ma peau et mon organisme, j’ai appris qu’il existait une alternative aux fonds de teint traditionnels : la poudre minérale. Pendant mes recherches et différents tests, j’ai eu l’occasion de me pencher sur une marque que j’ai découverte il y a plusieurs mois : Lily Lolo. Mais que se cache-t-il sous ce nom rigolo ?

Je vous présente : Lily Lolo !


Lily Lolo, c’est une marque britannique née il y a à peu près une décennie dans l’esprit de sa créatrice, Vikky Khan, dans le but de créer une ligne de maquillage éthique et la plus saine possible pour la peau des beauty addicts, autour du minéral. Forte de son succès, la marque a étendu sa gamme (on trouve de tout pour le teint, les yeux, les lèvres, et même des accessoires !) et en a profité pour relooker le packaging de ses produits. Elle nous garantit des produits de qualité, non testés sur les animaux, composés d’ingrédients non chimiques et non nocifs pour notre peau, bien au contraire.

Les bienfaits du maquillage minéral

Le maquillage minéral, ce n’est pas du maquillage bio (comprenez : avec une proportion d’ingrédients provenant de cultures biologiques) ; mais c’est un maquillage basé sur des minéraux extraits de la terre, broyés au maximum et colorés à partir de micas, des colorants naturels et sans danger pour notre peau. On les retrouve ainsi dans les fards à paupières, les poudres, les blushs… Ces minéraux offrent de nombreux bienfaits à notre peau : les sels (minéraux, donc) apaisent les peaux sensibles, le zinc purifie les peaux grasses, et les produits une fois appliqués sur la peau ne provoquent pas de boutons car ils n’obstruent pas les pores. Non seulement, le maquillage minéral n’est pas toxique, mais en outre il soigne notre épiderme.

Le test teint : le mini kit maquillage minéral teint clair

Tant de promesses me font rêver, moi qui aie une peau acnéique d’adolescente attardée à 30 ans, qui présente malgré tout des signes de déshydratation. Parce que je serai toujours une jeune fille en fleur et en bourgeons, et que je le vaux bien. On se console comme on peut…


 Alors je me suis lancée dans l’aventure, et me suis procurée le mini kit maquillage minéral teint clair de la marque Lily Lolo. Dans une boîte en carton sobre et élégante, se cachent trois poudres aux teintes différentes, une poudre de finition « Flawless Silk » et un mini kabuki trop mignon ! Il s’agit de tester tout simplement la texture et les couleurs afin de trouver celle qui correspondra le mieux à notre carnation. Ainsi, les coloris « Barely Buff » (beige orangé), « Blondie » (beige rosé) et « China Doll » (beige jaune) sont présentes dans la boîte, dans de petits godets frappés du logo de la marque.


Premier couac : le prélèvement de la poudre. Etant donné la taille des pots, il n’y a pas de tamis ; on y va donc au petit bonheur la chance pour faire tomber la quantité de poudre dont on a besoin dans le couvercle noir. Deuxième couac : la taille dudit couvercle noir ; il est délicat là aussi de prélever le produit et de tapoter le mini kabuki afin d’enlever le surplus, car tout mini qu’il soit, il n’est pas adapté au couvercle (ou bien l’inverse). Il vaudrait mieux se munir d’une petite coupelle afin d’y déposer le fond de teint minéral. A noter que le kabuki ne perd aucunement ses poils. 

Une fois ces obstacles surmontés, l’application est aisée ; la poudre se fond parfaitement au teint, et évite l’effet masque de nombreux fonds de teint crème. Le résultat est naturel et pourtant, la peau est réellement unifiée et veloutée. Néanmoins, j’émettrai un petit bémol : la couvrance. Celle-ci n’est pas aussi efficace qu’une texture crème, et ne permet pas de dissimuler parfaitement les imperfections, seulement de les flouter. C’est bien dommage, car ma peau se porte mieux quand j’en mets, et je confirme que l’application de ces poudres n’a en aucun cas provoqué une éruption cutanée de boutons malvenus et malveillants. La tenue est excellente, le coton à démaquiller peut en témoigner. Le teint est lumineux et matifié, grâce à la poudre de finition, de manière honorable tout au long de la journée. Concernant les teintes, enfin, ma préférence va au « Barely Buff » qui apporte un véritable coup d’éclat à ma peau, le « China Doll » étant moins adapté à ma carnation (et me donnant un peu une mine de papier mâché).


Alors, vais-je me jeter à l’eau ?

Oui et trois fois oui ! Même si la couvrance n’est pas la meilleure, je compte bien l’utiliser durant les périodes d’accalmie acnéique ; de plus, je craque complètement sur la teinte « Barely Buff » qui me donne réellement bonne mine ; enfin, Lily Lolo joue à fond la carte de la sécurité : leurs produits ne contiennent ni talc, ni nanoparticules, ni parabens, et autres ingrédients irritants ou sujets à controverse. Chacune trouvera d’ailleurs son bonheur, puisqu’il existe une version pour teint « moyen clair » et teint « foncé » ! 


Packaging : 05/05
Pigmentation : 05/05
Couvrance : 03/05
Tenue : 04/05
Prix : 05/05

Où se la procurer : vous trouverez le kit ainsi que plein d’autres produits sur le site de mon corner b au prix de 20 euros, et également chez univeda.

A vous les studios ! Vous appliquez-vous du fond de teint ? Avez-vous déjà testé le fond de teint minéral ? Qu’en pensez-vous ?


N.B : Vous vous demandez sûrement (ou pas, mais c’était devenu pour moi une question existentielle) pourquoi Vikky Khan a donné un tel nom à sa marque. Eh bien, il s’agit de la contraction des prénoms de ses deux sœurs : Lisa et Lorraine ! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire