lundi 5 janvier 2015

Bridget fait le tri (fin 2014)

Salut les Bridget !

En cette fin d'année 2014, ma petite salle de bain de hobbit déborde. C'est donc l'occasion de faire le tri des produits dont la date de péremption est dépassée ou de ceux que je n'utiliserai pas/plus... et de ranger tout le bazar des produits accumulés ces derniers mois (c'est Marc Darcy qui va être content de récupérer son quart d'étagère pour poser son rasoir et son déodorant !). 

Voilà donc la récolte 2014 :


Récolte maquillage


La suite :



Récolte cosmétiques


Des avantages du tri

Ils sont multiples :
-          on gagne de la place dans notre placard pour de nouveaux futurs achats (n’entendez-vous pas au loin le chant des sirènes soldesques ? Votre carte bancaire ne tremble-t-elle pas déjà dans votre portefeuille ?)
-         on redécouvre des produits non entamés que l’on a oubliés et que l’on va s’empresser de tester
-          on s’évite des allergies et autres joyeusetés liées aux produits périmés.

Des dates de péremption des produits de beauté

Il semblerait que la notion de date de péremption pour les produits de beauté n’existe qu’en Europe, championne dans ce domaine (à quand les dates de péremption sur les hommes politiques ? oups – je m’égare). Si leur existence est parfois sujette à débat, elle a au moins le mérite de nous rappeler que nos chers produits ont une durée de vie limitée et que l’eau qu’ils contiennent peut devenir l’hôte de charmantes bactéries sources d’allergies et de problèmes pour l’épiderme.

L’idéal, si l’on est une Bridget bien organisée et un brin maniaque (ce qui n’est pas mon cas, donc), est d'écrire, autant que possible, les dates d’ouverture des produits sur un cahier (ou sur les étiquettes) ainsi que la date de péremption. Vous trouverez celle-ci sous la forme d’un petit logo « pot de crème ouvert avec un M dessus » précédé d’un chiffre ou d’un nombre : il s’agit du temps de conservation en mois dès l’ouverture du pot.
Si vous ouvrez une crème au 01.01.2015 et que le logo affiche le nombre 12, cela signifie que, dans des conditions de conservations normales (on y reviendra), vous devrez utiliser votre crème jusqu’au 01.01.2016. Au-delà de cette date, il existe un risque.

Mais quand on est une feignasse ?

La chose se corse, surtout lorsque l’on achète beaucoup de cosmétiques et que l’on n’est ni organisée ni maniaque. Dans ce cas, faites le test des trois sens :

-          la vue : le produit a-t-il changé de couleur ou d’aspect ?
-          le toucher : le produit a-t-il changé de texture ?
-          l’odorat : le produit a-t-il changé de parfum ?

Si vous répondez par l’affirmative à l’une de ces trois questions, et même s’il s’agit d’une crème à 100 euros le flacon et que cela vous crève le cœur, il vaut mieux l’envoyer finir ses jours dans une poubelle…

Quelles sont les conditions normales de conservation ?

Eh oui, pour une conservation optimale du produit, sachez que l’on ne peut pas faire n’importe quoi ! Voici les cinq commandements des bons gestes de conservation :

1 – tes produits cosmétiques et de maquillage tu ne prêteras point : à moins que vous n’ayez le goût du risque avec son lot de conjonctivites, herpès et autres joyeusetés. Bref, ce n’est pas hygiénique de prêter son matos ; idem quand ce sont les autres qui nous le prêtent.

2 – dès que le produit tu ouvriras, entamé tu l’estimeras : même si c’est juste pour sentir le parfum, vous mettez de l’air en contact avec l’eau contenue dans le produit donc les bactéries commenceront à se développer malgré la présence des conservateurs.

3 – de la chaleur, de l’humidité et de la lumière tes produits tu protègeras : ce sont trois facteurs susceptibles d’accélérer l’altération des cosmétiques. Et comme par hasard, une salle de bain baigne souvent, au sortir de la douche, dans une chaleur tropicale… Il faut y faire attention.

4 – avant chaque usage, consciencieusement tes mains tu laveras : toute princesse que nous soyons, qui n’a ni flatulences ni éructations et ne va jamais aux toilettes, nous sommes malgré tout porteuses en généreuses quantités de germes sur nos mains. Alors avant d’appliquer une crème ou de vous maquiller, lavez-vous les mimines afin de ne pas contaminer par vous-même vos cosmétiques.

5 – après chaque usage, consciencieusement ton produit tu refermeras : encore une fois, l’oxygène contenu dans l’air n’est pas votre ami puisqu’il permet aux indésirables bactéries de proliférer. Et une mauvaise fermeture peut également en altérer la qualité.

Pour aller plus loin

Voici un petit récapitulatif à titre indicatif des durées moyennes de conservation en fonction des produits de maquillage. Néanmoins, elles ne vous évitent pas d’appliquer à la lettre les cinq commandements d’usage sus-cités et les vérifications d’usage en fonction de l’aspect, de la texture et de l’odeur… En cas de doute, il faut toujours jeter le produit.

Durée de conservation
Produits
3 mois
mascara
6 mois
fond de teint, eye-liner
9 mois
fard à paupières
12 mois
rouge à lèvres

A vous les studios ! Suivez-vous scrupuleusement les dates de péremption de vos cosmétiques ou bien ne vous fiez-vous, comme moi, qu’à la tête du produit ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire