samedi 3 janvier 2015

Le layering expliqué aux Bridget (technique du mille-feuille part 2)

Konnichiwa les Bridget !

Maintenant que vous avez lu mon précédent billet, vous avez sûrement hâte de connaître tous les rouages de ce rituel qui soigne et embellit la peau de nombreuses Japonaises depuis des décennies ! Voyage au cœur d’une technique qui a fait ses preuves et qui trouve un écho favorable auprès des Occidentales.

Un rituel en sept étapes

Comme tout bon rituel, le layering exige une certaine discipline dans son exécution. Aussi, le layering japonais est composé de sept étapes qu’il faut scrupuleusement respecter matin et soir.

1°) (le soir uniquement) le démaquillage à l’huile : vous vous dites « baeuh » ? Ne vous laissez pas submerger par des images peu ragoûtantes de vinaigrette étalée sur votre visage. L’huile est un élément essentiel pour notre peau, quel que soit son type, car elle la nourrit et forme une barrière protectrice qui évite à l’eau de s’échapper (et à la peau de se déshydrater). De plus, elle a un formidable pouvoir nettoyant : elle accroche et dissout le maquillage avec facilité, nous évitant de frotter comme des acharnées sur notre coton. Même si votre peau est grasse (ce qui est/fut le cas de la mienne), le démaquillage à l’huile est excellent pour elle.

2°) le nettoyage : il permet de débarrasser la peau des dernières traces d’huile, et de la nettoyer en profondeur afin d’y déloger les impuretés. Couplé à une éponge konjac, vous doublerez son efficacité ! Préférez une texture mousse pour les peaux à tendance grasse, eau pour les peaux normales et lait pour les peaux sèches. Mais évitez à tout prix les produits avec savon, trop agressifs pour notre épiderme.

3°) la lotion : elle est une étape que l’on tend à zapper, et pourtant, elle permet de resserrer les pores de la peau tout en parachevant le nettoyage. On l’adapte à son type de peau (grasse, sensible, sèche) afin de lui prodiguer le meilleur soin. Attention à ce qu’elle ne soit que peu alcoolisée afin de ne pas agresser l’épiderme.

4°) le sérum : il s’agit d’un produit très concentré ; une goutte suffit pour le visage, et apporte une réponse hydratante, matifiante ou anti-âge à notre peau. C’est également le moment, lors de l’application, de masser le visage afin d’activer la circulation sanguine

5°) le contour des yeux : on choisit une crème exprès pour cette zone très sensible et dont la peau est particulièrement fine ! On dépose très peu de produit sur la pulpe des doigts, et on l’applique par légers tapotements sous l’œil, depuis le coin interne jusqu’au coin externe. Allez-y avec douceur, et ce massage réveillera l’éclat de votre regard. Les gestes sont, en effet, aussi importants que les produits que l’on applique.

6°) la crème de jour ou de nuit : indispensable ! L’hydratation est l’élément clé numéro 1 pour conserver la jeunesse de notre peau, et plus vous vous y prenez tôt et sérieusement, plus vous retarderez le recours aux crèmes anti-âge (aux performances parfois discutables). Choisissez-la bien sûr en fonction de votre type de peau, mais ne négligez pas cette étape même si vous avez la peau grasse ! Si une crème graisse votre peau et la fait reluire plus intensément qu’une guirlande de Noël, c’est qu’elle n’est tout simplement pas adaptée.

7°) le baume à lèvres : une étape à reproduire à volonté tout au long de la journée, surtout en période de grand froid qui a tendance à agresser cette partie fragile de notre visage.

J’ajouterais ceci à ce layering : les mains et la peau du cou sont également deux zones sensibles dont il faut absolument prendre soin, car mal entretenues, elles reflètent assez rapidement les signes de l’âge… Enfin, une fois par semaine, un gommage et un masque adapté boosteront votre nouvelle routine de soins !

Un rituel adaptable

Quel que soit notre ascendant cosmétique (traditionnel, bio, brut), le layering est parfaitement adaptable à nos habitudes. Voici comment.


Traditionnel
Bio
Brut
Démaquillage
Démaquillant
Démaquillant bio
Huile végétale
Nettoyage
Sans savon
Lotion
Lotion
Lotion bio
Eau florale/hydrolat
Sérum
Sérum
Sérum bio
Huile végétale
Contour des yeux
Contour des yeux
Contour des yeux bio
Crème hydratante
Crème hydratante
Crème hydratante bio
Aloe vera
Baume à lèvres
Baume à lèvres
Baume à lèvres bio
Beurre de karité

Des efforts payants

Effrayées par le nombre d’étapes à effectuer ? Cela serait une erreur : ce rituel ne vous prendra pas plus, au bas mot, de 10 minutes le matin, et 10 minutes le soir. Et encore. C’est parce que moi je traîne. Mais je peux vous garantir que les efforts que vous investirez dans ce rituel seront forcément payants. J’en témoigne personnellement, puisque j’ai vu l’état de ma peau s’améliorer progressivement et de manière très significative depuis que j’ai adopté ce rituel dans ma routine quotidienne ! Cette amélioration, je l’impute également au changement de produits, puisque j’ai davantage privilégié les produits bio voire bruts. En effet, appliquer des cosmétiques traditionnels, composés pour la plupart de dérivés du pétrole, c’est déposer sur notre peau des films qui ne disparaissent pas, qui s’accumulent, qui étouffent la peau… et si en superficie le vernis tient bien et que notre épiderme semble resplendir, quand on le gratte un peu, cela devient la catastrophe… Mais ceci est un autre débat et fera peut-être l’objet d’un prochain billet !


A vous les studios ! Convaincues ? ;)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire