lundi 9 février 2015

Les bienfaits des huiles végétales

Salut les Bridget !

Je vous avais parlé, dans un billet précédent, du layering à la japonaise, ce rituel « millefeuille » consistant en la superposition de couches de cosmétiques. L’une des étapes importantes de ce rituel, la numéro 4, est l’application d’un sérum sur la peau ; je vous avais alors proposé, pour les adeptes du naturel, de remplacer les sérums achetés dans le commerce par de l’huile végétale. Il me semble bon, à présent, de vous en exposer les bienfaits, et peut-être de vous convertir !



De l’intérêt des huiles végétales

Quand l’urbaine que je suis a voulu tenter l’expérience de l’huile végétale, elle a eu quelques craintes : est-il parfaitement glamour et admissible de s’étaler sur le visage un produit aussi gras et que l’on utilise traditionnellement pour la vinaigrette ? Moi qui aie déjà la peau à tendance grasse, je n’ai pas envie de me retrouver à suinter du gras par tous les pores de ma peau. Dégueu Beurk. Mais c’est en lisant le fabuleux livre de Julien Kaibeck sur la Slow Cosmétique (que je ne vais pas tarder à vous présenter) que j’ai été convaincue de tenter l’expérience.

En effet, l’auteur nous apprend que l’huile est le seul hydratant, avec l’eau, « 100 % compatible » avec notre peau. Imaginez que notre peau soit recouverte de millions de mini-écailles très resserrées entre elles : ce sont les cellules de la peau.  La composition moléculaire de l’huile lui permet de pénétrer en profondeur dans les diverses couches de l’épiderme, de passer à travers les différentes couches d’écailles, contrairement aux crèmes (et à ce que nous disent les publicitaires !) qui restent en surface et ne sont pas suffisamment « fines » pour passer dans les interstices. Ainsi, l’huile forme une barrière protectrice qui empêche l’eau de s’échapper de la peau (c’est en cela que l’huile est hydratante) mais sans l’étouffer ni la graisser. Bourrées d’acides gras et omégas d’excellente qualité, elles nourrissent l’épiderme tout en lui apportant leurs bienfaits !

Les diverses utilisations

J’en recense principalement trois.

La première, qui est d’une efficacité redoutable, c’est l’utilisation de l’huile en tant que démaquillant.
L'or de l'huile de Jojoba
Associée à un coton humidifié, elle démaquille à merveille les fonds de teint, les mascaras même waterproofs, le rouge à lèvre, les fards à paupière, absolument tout ce que vous pouvez mettre sur votre visage. Vous pouvez également déposer quelques gouttes d’huile dans vos mains, les frotter afin de réchauffer la matière (ouais, je parle pro, comme dans les pubs) et l’appliquer par massages circulaires sur votre peau afin de décoller en douceur le maquillage. Ensuite, rincez à l’eau claire ! Votre peau sera parfaitement démaquillée et libérée de ses impuretés, tout en préservant sa barrière hydro-lipidique… mais vous n’aurez pas la peau graissée !


La seconde, c’est l’utilisation de l’huile en guise de sérum. Elle est donc très intéressante dans le rituel du layering ; utilisée pure, elle sera 100% active sur votre peau, comme un soin ciblé. Hydrater, nourrir, corriger les imperfections, prévenir des rides… L’huile sera tout aussi efficace, si ce n’est plus, que les sérums en pot du commerce.

La troisième, c’est d’ajouter l’huile végétale en guise d’actif dans des préparations maison, qu’il s’agisse de masques pour le visage ou les cheveux. Vous trouverez pléthore de recettes sur le net et dans les livres de cosmétique maison (« comme nos grands-mères », les éditeurs aiment bien ce genre d’accroche !).

Quelle huile pour mon type de peau ?

Universelles
Pour toutes les peaux
Jojoba, Noyau d’abricot, Rose
Anti-âge
Pour les peaux matures, aider à nourrir et maintenir l’hydratation et ralentir le vieillissement cutané
Argan, Rose
Peaux grasses et à problèmes
Pour réguler le sébum et traiter les imperfections
Jojoba, Nigelle, Noisette, Papaye
Peaux sèches
Pour nourrir en profondeur et adoucir
Amande douce, Avocat, Germe de blé, Olive
Peaux sensibles
Pour maintenir l’hydratation et protéger la peau des agressions et des tiraillements
Amande douce, Coton, Framboise
Cheveux
Sur les pointes et dans les masques capillaires pour les nourrir, les fortifier, les faire briller
Camélia, Coco

Bien choisir son huile

Plusieurs critères sont importants dans la qualité d’une huile :

-          elle doit être vierge et de première pression à froid (comme la plupart des huiles d’olive du commerce d’ailleurs que l’on achète pour faire la vinaigrette !)
-          il est préférable qu’elle soit bio, afin de limiter les traces de produits pesticides dans le produit
-          vérifiez la composition : l’unique ingrédient de votre flacon doit être l’huile. L’ajout d’additifs n’est pas nécessaire sauf, à l’extrême rigueur, la vitamine E, qui protège l’huile du rancissement. Et encore : j’utilise mes huiles pures et sans additif, et je n’ai jamais eu aucun problème.


At last, but not at least…

Il faut bien conclure ce long article, mais j’avais vraiment envie de vous en dire plus à ce sujet tant je qui fonctionne aussi bien que ces derniers, voire davantage. L’huile est dorénavant totalement intégrée à ma routine beauté, et je ne regrette pas d’avoir sauté le pas.
Je suis convaincue par l’efficacité de l’huile végétale. Peu chère à l’achat et bénéficiant d'une longue conservation, elle a offert à ma peau un résultat très satisfaisant ! Mon adorée est l'huile de Jojoba, que j’utilise à la fois pour le démaquillage mais aussi en guise de sérum. Et je confirme que ma peau ne suinte pas le gras, bien au contraire ! Elle est plus souple et douce et brille beaucoup moins qu’auparavant. Il ne s’agit pas d’un produit miracle, mais d’une alternative naturelle aux produits du commerce.

Où se les procurer : dans les supermarchés et hypermarchés traditionnels, on peut en trouver quelques rares flacons (mais ce sont souvent ceux-là qui sont composés d’additifs, lisez bien les étiquettes) ; les magasins bio ; sur le net, dont le site Aromazone.

A vous les studios ! Etes-vous une adepte des huiles végétales ? Allez-vous tenter l’expérience ?












Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire