jeudi 16 avril 2015

Deux crèmes bio pour les mains à prix mini !

Güten Tag les Bridget !

Je vous parle pas mal de cosmétiques bio parce que je suis convaincue que ce sont les meilleurs actuellement pour notre peau, notre santé et notre environnement. Mais souvent, on a l’impression que ces cosmétiques sont tout à fait hors de portée de notre bourse et ce n’est pas faux : qu’il s’agisse de shampoings, de crèmes pour le visage ou de maquillage, ils sont souvent un peu plus cher que les cosmétiques traditionnels que nous achetons au supermarché. Cependant, les marques distributeurs se réveillent et proposent à leur tour leur gamme de cosmétiques certifiés (je parle des vraies certifications, avec un vrai logo Ecocert sur le flacon ! Cliquez ici pour faire connaissance avec le greenwashing). De même, la marque Lavera (dont je vous ai présenté quelques produits sur ce billet) propose toute une gamme nommée « Basis Sensitiv » avec les indispensables de la salle de bains à prix très doux.

Je vous propose donc aujourd’hui deux crèmes bio pour les mains : la crème au beurre de karité et extrait de mandarine de la marque Naïa (Leclerc) et la crème pour les mains à l’amande douce et au beurre de karité de la marque Lavera – Basis Sensitiv.


On compare la composition

D’entrée de jeu, les certifications donnent un indice quant à la qualité de la composition : la crème Naïa est labellisée Ecocert, tandis que la crème Lavera est certifiée Natrue et Vegan, deux labels bio plus exigeants.

Commençons par la crème Naïa. Le packaging indique que 99% du total des ingrédients est d'origine naturelle et que 20% du poids total est issu de l'agriculture biologique. C'est un bon score sur le papier. La liste INCI débute logiquement avec l'eau, puis du germe de blé bio. Ensuite, ça se complique : plein de machins végétaux transformés chimiquement, avec le beurre de karité bio qui arrive en 8ème position et l'extrait de mandarine bio à la dernière place (soit dosé à moins de 1% probablement)...

Concernant la crème Lavera, on trouve bien sûr en haut de la liste l’eau, mais ensuite de l’huile de soja, des alcools gras et du beurre de karité, tous bio, ainsi que des huiles estérisées, moins riches qualitativement puisque transformées. On y trouve également des dérivés de l'huile de palme (comme dans de nombreux cosmétiques bio), ce qui peut poser question quand on sait à quel point sa culture est une abomination pour la planète. 

Néanmoins, la composition de cette crème confirme la qualité des labels Natrue et Vegan. C'est Lavera qui emporte ce round !



Leclerc o Lavera þ

On compare le confort d’application

La crème Leclerc demande un temps de massage (environ une minute) un peu plus long que sa concurrente, qui pénètre mieux dans l’épiderme. Néanmoins, les deux ne laissent pas de sensation grasse sur la peau. Le parfum est plus agréable pour la crème Leclerc (car discret) que celui de la marque Lavera, qui dégage une assez forte odeur d’alcool (les alcools gras qui font partie de sa composition). C’est tout à fait supportable en ce qui me concerne, mais je peux comprendre qu’elle puisse gêner les odorats sensibles.

Naïa à gauche, Lavera à droite

Match nul !

On compare l’efficacité

Le pouvoir hydratant de la crème Lavera est moins important que la crème Leclerc. Je suis obligée d’en remettre plus souvent au cours de la journée, contrairement à sa concurrente qui, sans doute parce qu’elle est un peu plus grasse, protège la peau de mes mains plus longtemps des lavages répétés. Elles sont d’ailleurs plus douces. Je suis assez surprise des opinions que je trouve sur le site www.beaute-test.com qui reprochent à la crème Leclerc de sentir mauvais et de ne pas être assez hydratante. Les goûts et les couleurs… !


Leclerc þ Lavera o

On compare le prix

Comptez 2.65 euros environ les 100 ml pour la marque Naïa et 3.40 euros les 75 ml pour Lavera Basis. Les prix sont vraiment très intéressants et permettent à davantage de bourses d’accéder à des cosmétiques bio qui selon moi, ont un rapport qualité-prix honnête. Leclerc l’emporte, mais le coût de sa concurrente n’est à mon sens pas du tout prohibitif, loin de là !

Leclerc þ Lavera o

Où se les procurer : dans les supermarchés Leclerc et dans vos boutiques bio ou sites internet bio pour Lavera !


A vous les studios ! Pensez-vous toujours que le bio n’est pas à la portée de tout le monde ? Avez-vous des produits cosmétiques bio à petit prix à conseiller aux Bridget ? 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire