mercredi 8 juillet 2015

L’Huile lactée d’Edenens : une nouvelle façon de se démaquiller

Hola les Bridget !

Le démaquillage est une étape très importante dans la routine de soin, que l’on zappe parfois parce que l’on est trop fatiguée que l’on a bu trop de mojitos pour le faire correctement. C’est au réveil qu’on en paye le prix avec des yeux de panda tout irrités et une peau terne qui ne respire pas…
Edenens arrive à la rescousse avec un produit devenu un best-seller de cette marque française : une huile démaquillante qui se transforme en lait au contact de l’eau. Est-ce que cette transformation du pouvoir du prisme lunaire apporte quelque chose de plus au démaquillage ?


Une galénique très efficace et une vraie simplicité d’utilisation

Vous connaissez désormais mon amour pour les huiles végétales et notamment l’huile de jojoba que j’utilise en guise de démaquillant et de sérum. L’huile est un moyen radical pour accrocher les pigments et la matière tout en restaurant la barrière hydro-lipidique de la peau. Même les produits waterproof ne lui résistent pas ! La peau est ainsi parfaitement démaquillée et rebondie. Pourtant, nombreuses sont les femmes qui n’aiment pas l’idée de s’appliquer de l’huile sur le visage, de peur que celle-ci ne se rince mal et laisse un film poisseux sur l’épiderme. Cette crainte a la vie dure ! Alors Edenens y pourvoit avec son huile démaquillante conditionnée dans un joli flacon-pompe lumineux.

Quelles sont les promesses ? L’huile lactée est adaptée à tous les types de peau, même celles qui sont grasses ; ses actifs sont la mûre arctique et le melon d’eau. Elle permet un démaquillage simplifié et en douceur de la peau, avec une huile qui se transforme en lait. Enfin, elle affine le grain de peau. Elle est non comédogène, sans huiles minérales, sans parfum et sans paraben.

Comment l’utiliser ? On dépose quelques pressions du produit dans nos mains que l’on frotte l’une contre l’autre pour chauffer la matière ; on les applique ensuite sur le visage et on masse par mouvements circulaires, en douceur, pour décoller maquillage et impuretés. On peut également l’utiliser sur les yeux à l’aide d’un coton. Ensuite, on rince à l’eau claire, et là c’est magique : l’huile se transforme en lait, et s’évacue avec plus de facilité !

Très efficace sur les swatches de la palette Saharian Colors !
La peau est parfaitement démaquillée et douce

Cette huile est très agréable à utiliser, elle a un aspect plutôt sec, pas poisseux du tout. Le rinçage est très facile et il ne reste pas de résidus sur ma peau. L’épiderme n’est pas irrité, bien au contraire : il est souple et doux. Une très bonne idée que cette huile qui se transforme en lait ! Le parfum est neutre ce qui permet de préserver les nez délicats.

Le pouvoir démaquillant de l'huile...

... la facilité de rinçage du lait !

Les moins de l’Huile lactée Edenens

Commençons déjà par la publicité qui en est faite : Edenens se targue que son produit ait été classé en 2ème position dans le Guide des Meilleurs Cosmétiques 2013-2014 pour les huiles démaquillantes. Ce qui est vrai. Mais depuis, un nouveau Guide des Meilleurs Cosmétiques 2015-2016 est sorti et le classement a changé : l’huile est toujours classée, mais elle a été rétrogradée à la 4e position avec une note de 15.83/20. Elle conserve tout de même une très bonne place puisque 13 produits de ce genre avaient été testés. Mais il serait bon qu’Edenens actualise un peu ses informations publicitaires.

Ensuite, je n’apprécie pas du tout son application sur les yeux, étrangement. Je trouve qu’elle pique un peu et que c’est moins évident de la rincer à cet endroit-là…

Enfin, l’allégation du produit concernant l’affinement du grain de peau ne s’est pas vérifiée chez moi…

Faut-il l’acheter ?

Malgré les critiques, cette huile reste un bon produit, qui ne tombera cependant pas dans l’escarcelle des amies du bio. C’est dommage, car la composition demeure assez simple (un mélange d’huiles végétales aditionnées de deux conservateurs) mais la présence du PEG-20 glyceryl triisostearate (permettant la métamorphose de l’huile en lait) d’origine synthétique ou animale gâche un peu la formule puisqu’elle est polluante à fabriquer et se biodégrade très difficilement. En passant, le « melon d’eau » n’est rien d’autre que le nom ronflant de la pastèque

Pour résumer : une excellente huile démaquillante mais les adeptes du bio pourront trouver l’équivalent en cosmétique bio. J'ai d'ailleurs hâte de tester celle proposée par Melvita !

Packaging : 05/05
Efficacité : 04/05
Parfum : neutre
Prix : 05/05

Où se la procurer : au prix de 13.20 euros dans les points de vente, car la e-boutique a fermé…

A vous les studios ! Connaissiez-vous le principe des huiles lactées ? Que pensez-vous de celle-ci ?

2 commentaires:

  1. Coucou! Ah je crois que j'avais testé l'ancienne version, mais pas aimée du tout ! notamment pour ce qui concerne l'application sur les yeux, comme tu le soulignes... Sinon, depuis quelques temps j'utilise l'huile démaquillante Akane et je la trouve top ! :p bise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah je ne connais pas du tout cette marque, il faudra que je m'y penche ! Dommage que l'huile d'Edenens pique les yeux, je vois que je ne suis pas la seule à l'avoir constaté... A bientôt Boubinette ! ;)

      Supprimer