vendredi 28 août 2015

Fun’ethic : la marque frenchy qui a tout compris

Bonjour les Bridget !

Vous savez que l’hydratation de la peau, à tout âge de la vie, est très importante. C’est elle qui assure sa jeunesse, son éclat et son élasticité. Mais au milieu des centaines de références que le monde de la cosmétique nous offre, avec autant d’actifs différents, on est parfois un peu perdues !

C’est à l’intérieur d’une Boîte à Beauté que j’ai eu le plaisir de découvrir et tester la crème « Vivre mes 30 ans » de la marque française Fun’ethic. Une vraie révélation pour ma peau grasse et déshydratée !


Fun’ethic : une marque, trois gammes

La marque, certifiée Ecocert, se veut moderne et humoristique. Elle a identifié trois catégories d’âge à laquelle correspond une gamme :

-          « être ado », représentée par le personnage d’Eva ; actif star : pamplemousse


-          « vivre ses 20 ans », représentée par Sarah ; actif star : pêche


-          « vivre ses 30 ans », représentée par Morgane ; actif star : framboise


Chaque gamme a donc une couleur, un actif et un personnage. Ca peut vous sembler bête, mais je trouve cette classification très claire ! Chacune propose une eau micellaire, une crème de jour, une huile et un déodorant, avec en prime pour les trentenaires, un masque hydratant. Le packaging privilégié, le flacon-pompe, est pratique, hygiénique et rigolo. Le tout à prix doux : de 5.10 à 11.20 euros. Et parce que le site joue la transparence, vous retrouvez la liste INCI « traduite » en français !


Cerise sur le gâteau : la marque a été adoubée par le mouvement Slow Cosmetique initié par Julien Kaibeck dont je vous présentais le livre tantôt. Beaucoup de bons points donc !

Crash test : crème, déo et masque !

Je me suis ainsi fendue d’une petite commande sur le site et ai jeté mes vues sur deux crèmes, le masque hydratant et un déo.

Concernant la crème « vivre mes 30 ans », il ne s’agissait pas d’une découverte puisque je l’avais adorée dans Ma Boîte à Beauté. J’ai été d’ailleurs très surprise car je craignais qu’elle ne fût trop nourrissante pour ma peau grasse. Il n’en fut rien ! Mon épiderme s’abreuve de la crème et constitue une excellente base de maquillage. Utilisée seule et en fonction de la période, il faut que je poudre un peu mon visage pour cacher d'éventuelles brillances, mais je rappelle que cette crème n'est pas destinée aux peaux mixtes à grasses. Elle n’a d'ailleurs pas généré de boutons comme je le craignais. Enfin, son parfum de rose et de néroli est merveilleux. Bref, elle a tout bon !



J’ai aussi testé le masque de la même gamme, aux vertus hydratantes. Il se présente sous la forme d’un gel-crème à appliquer sur le visage en couche épaisse et à laisser poser durant une quinzaine de minutes. Ensuite, vous avez le choix : soit vous rincez, soit vous retirez l’excédent avec un coton. Je pense que cette technique est à réserver pour celles qui ont vraiment la peau sèche. Pour ma part, je retire l'excédent avec une eau micellaire puis je rince, car je n’aime pas avoir la sensation d’avoir des « restes » sur mon visage. Le parfum (100% naturel) est toujours aussi agréable et la peau est douce et ressourcée après ce masque. Encore un bon produit !


Pour finir, je me suis lancée dans le déo bio. C’est très délicat, le déodorant : c’est, j’ai l’impression, l’un des rares produits que l’on a du mal à trouver ou fabriquer de façon « green », en gardant l’efficacité de ses petites sœurs de la cosmétique conventionnelle. Pour ma part, je transpire peu, mais j’ai mes habitudes : depuis des années j’utilise les déodorants billes Nivea. Malheureusement, leur composition, comme celle de nombreux déodorants, est loin d’être saine pour notre corps ! Beaucoup de polémiques circulent sur les nanoparticules d’aluminium qui les composent... On pensait avoir trouvé une alternative avec la pierre d’alun, naturelle certes, mais là aussi l'ère du soupçon s'est installée et certains affirment qu'elle est aussi toxique que son cousin chimique. Dans ce brouhaha contradictoire, je m'y perds ! Pourtant, il faut bien trouver une solution pour contenter tout le monde !



Le déo de la gamme « vivre ses 20 ans », formulé sans sels d’aluminium, ne m’a hélas pas convaincue. Son parfum s’altère au cours de la journée et laisse une odeur un peu « métallique » sur ma peau ; certes, je ne sens pas la transpiration, mais je ne trouve pas cela très agréable. De plus, je le trouve un poil agressif une fois appliqué, sans doute à cause de la présence d’alcool en 5e position sur la liste INCI. Enfin, il n’est pas anti-transpirant, et ne m’empêche pas donc de suer sous les aisselles. Quand les températures sont respirables, cela n’est pas gênant ; mais avec l’arrivée des fortes chaleurs, il n’est pas suffisant.

Je me garde la crème "Etre ado" pour plus tard (j'ai 150000 crèmes pour le visage qui attendent d'être utilisées) même si je l'ai testée deux- trois jours. Impossible de faire un compte-rendu objectif pour le coup. ;)

crème 30 ans - masque 30 ans - crème être ado

Globalement, le bilan est positif, je vous recommande cette marque ! Peut-être serait-il intéressant qu’elle étende ses produits aux quadra, quinqua et sexagénaires, dont les besoins sont différents et particuliers !

Packaging : 05/05
Efficacité globale : 04/05
Parfum : 05/05
Prix : 05/05

Où se la procurer : de 5.10 à 11.20 euros sur la boutique de la marque.

A vous les studios ! Connaissiez-vous la marque Fun’ethic ?  Avez-vous testé leurs déodorants ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire