mercredi 27 janvier 2016

La crème réparatrice pour les pieds de Cattier

Salut les Bridget !

Ils sont tout au bout de notre corps ; ils puent, ils font mal, et pourtant sans eux, on serait bien emmerdées : je vous parle aujourd’hui des pieds ! Les pauvres sont sollicités en permanence et pourtant, nous sommes peu nombreux (hommes inclus) à les chouchouter… Je n’aborderai pas la partie hygiène qui me semble couler de source, mais plutôt la partie soin. C’est Cattier qui passe le grand test « réparation petons » !


De la sécheresse ultra sèche

Eté comme hiver, mes pieds sont irrémédiablement secs. Genre feuille morte séchée dans le désert. Je ne vous parle même pas de la corne qui est une véritable plaie en ce qui me concerne, due notamment à un problème de posture que je compense mal et qui induit des frottements. Le problème est qu’à force de négliger cette partie pourtant fondamentale de notre corps, non seulement on en arrive à une apparence peu esthétique quand on met des sandales mais en outre, on racle la peau de notre Marc Darcy quand on vient les coller contre ses mollets, dans le lit. Et ça, Marc Darcy, il n’aime pas.

Sachez-le d’office : l’actif puissant qui répare les peaux très abîmées, c’est l’urée qui a une action exfoliante et hydratante très efficace. Et il n’est pas du tout présent dans la crème de Cattier !

De l’hydratation des petons

Instaurer un nouveau rituel le soir en plus du reste, ça peut être lourd. En ce moment, j’essaie donc de donner deux minutes à mes pieds, le temps de les crémer et de les masser un peu, juste avant de me coucher. Car le problème des crèmes pour les pieds, c’est qu’il est interdit de se lever ensuite, sous peine de glisser et de salir son sol. L’avantage de la crème réparatrice Cattier, c’est qu’elle pénètre bien les couches épidermiques en laissant un film très peu gras au finalSa composition est très clean : 99% d’ingrédients d’origine naturelle, 15.4% issus de l’agriculture biologique. Les actifs hydratants (eau florale d’hamamélis, glycérine, squalane végétale) et nourrissants (beurre de karité, esters de jojoba) ont une bonne place dans la liste INCI. La caution huile essentielle de géranium, outre son parfum délicat, antibactérienne et cicatrisante, apporte un bonus à la crème.

Le résultat est honorable pour une crème sans urée. Après cinq semaines d’utilisation, la peau de mes pieds se porte mieux ; les zones de sécheresse sont atténuées (certaines ayant même disparu), et à certains endroits elle a retrouvé un peu de souplesse. Je suis assez contente de son action d’autant plus que la formulation est saine. Je ne postulerai pas demain pour devenir mannequin de pieds, mais tout de même, ils se portent beaucoup mieux !

Faut-il l’acheter ?

Si les zones de sécheresse sont vraiment très importantes, mieux vaut tabler sur une crème à base d’urée pendant quelques temps pour entamer votre sauvetage organisé de petons. Sinon, elle sera suffisante pour entretenir et réparer les pieds secs, avec un prix que je trouve accessible. 


Packaging : 05/05
Efficacité : 04/05
Parfum : 05/05
Prix : 04/05

Où se la procurer : 8.90 le tube de 75 ml sur le site d’Ayanature et dans les magasins bio.  

A vous les studios ! Avez-vous trouvé le Graal en matière de crème pour les pieds ?

2 commentaires:

  1. Ah ah tu m'as fait rire avec "notre Marc darcy" ;-) j'ai adoré ton article ! c'est chouette si elle laisse un film très peu gras ! // pour ma part, j'avoue clairement que je délaisse mes petons... car je n'aime pas les toucher ! mais j'ai la grande chance qu'ils ne soient pas très secs ! :p bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, si tes pieds se portent bien tout seuls, autant les laisser tranquilles. Veinarde ! :D

      Supprimer