vendredi 6 mai 2016

Cœur de Rose : l’eau de toilette Acorelle

Salut les Bridget !

Je n’ai quasiment jamais parlé « parfum » sur le blog, parce que je suis finalement assez fidèle à ceux que je porte déjà, et que j’ai du mal à en tester d’autres. Je suis folle folle folle des floraux un peu sucrés notamment. Mais le problème qui se pose à moi est celui de l’allergie… version rhume des foins. Alors quand j’ai découvert dans une box (encore !!!) l’eau de toilette « Cœur de Rose » d’Acorelle, à 88% naturelle, je me suis dit : parfum de fleurs + parfum moins chimique = banco !!


De la composition des parfums

Première remarque, en passant : c’est moi, ou les parfums font grosso modo tous le même prix au litre ? Sachez en tout cas que même en investissant dans un parfum de créateur, on trouve des molécules chimiques parfumantes… qui viendraient soutenir et mettre en valeur les molécules naturelles. Dans tous les cas, certaines molécules de synthèse sont pointées du doigt pour leur pouvoir allergisant souvent supérieur aux extraits de fleurs par exemple. De plus, la concentration en alcool est parfois problématique pour les peaux sensibles ; mais la présence de cet ingrédient est pour l’heure indispensable… Je vous propose une petite vidéo de La Quotidienne avec l’intervention d’Anne-Marie Gabelica qui nous parle de la composition des parfums. 



Et si vous voulez en savoir plus sur le prix des parfums, un petit topo de trois minutes tiré de l’émission La Quotidienne (28/12/2015) devrait finir de vous faire hérisser les poils sur la tête (c’est cadeau !).

Cœur de Rose : la violette à l’honneur



Ne vous fiez pas au nom que porte cette eau de toilette (concentration de 5 à 8 % de jus dans le flacon), car c’est bien cette petite fleur qui constitue le cœur de cette fragrance proposée par Acorelle, en collaboration avec des parfumeurs de la ville de Grasse (rien que ça !). En voici la pyramide olfactive :

{ la note de tête : bouton de rose
{ la note de cœur : violette et musc blanc
{ la note de fond : poudre de riz

Ce qui me frappe, c’est le caractère poudré de cette eau de toilette. La rose est assez discrète mais suffisamment présente pour soutenir la violette. Je ne suis pas dingue du parfum de cette fleur, mais pour celles qui aiment, vous serez servies ! Cela dit, cette eau de toilette est agréable pour mon nez et, en effet, elle ne provoque pas chez moi de réaction allergique. La tenue dépend de chacun, car le parfum ou l’eau de toilette se dégradent en fonction du PH de notre peau. Pour ma part, les eaux de toilette tiennent rarement plus de 02h00 sur moi, et celle-ci ne fait pas exception. Enfin, le packaging du flacon est sobre mais ne fait pas cheap, 


Une compo améliorée mais perfectible

Pas de phtalates, pas de muscs synthétiques, une composition qui, même si elle n’est pas parfaite, est plus qualitative que celle des eaux de toilette traditionnelles. Mon bémol ? La présence d’Hydroxyisohexyl 3-Cyclohexene Carboxaldehyde, une substance parfumante réputée pour…. les réactions eczématiques qu’elle peut produire sur la peau… ! De même, l’hydroxycitronellal possède un pouvoir allergisant « moyen » selon le site La Vérité sur les Cosmétiques. Embêtant pour un produit que l’on asperge sur soi… Pour le moment, je n’ai eu aucune réaction sur ma peau atopique, mais la présence de ces molécules peut être discutable.

Faut-il l’acheter ?

Malgré ce bémol, si vous êtes sensibles mais que vous souhaitez quand même accéder à ce geste beauté du parfum, ces eaux de toilette peuvent être une bonne alternative. Acorelle propose cinq autres fragrances : Cerise Intense, Jasmin Troublant, Vanille Gardénia, Orchidée Blanche et Fleur Poivrée. Autant de déclinaisons tentantes, ne trouvez-vous pas ?


Où se la procurer : 16.95 euros le flacon de 50 ml sur le site de la marque.

A vous les studios ! Et vous, êtes-vous sensible à l’argument « naturel » des parfums ?  Connaissez-vous les produits parfumés d’Acorelle ? 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire