lundi 24 octobre 2016

Pedal to the Metal : la nouvelle palette Lily Lolo qui m'a déçue

Hello les Bridget!

J’ai déjà eu l’occasion de vous parler du maquillage minéral Lily Lolo, notamment pour les fonds de teint qui sont un véritable délice pour toutes les peaux, et en particulier mixtes et grasses. Mais je vais là m’intéresser à l’une des nouveautés automne 2016 de la marque, qui a insidieusement et fatalement attiré mon regard de Palette Addict : Pedal to The Metal, une édition limitée.

Du métal en fusion pour le regard

La palette propose 8 godets d’un gramme chacun dans des couleurs inédites (source moncornerb) :


Photo Finish: un nude crémeux au fini mat.
Fuelled: un beige pailleté et scintillant.
Pole Position: un brun doux au fini mat.
Silver Bullet: un argenté intense et pailleté.
Gold Metal: un fard or léger au fini scintillant.
Carbon: un gris foncé mat.
Hook Up: un beige doux et mat.
Black Zinc: un fard mat intense, presque noir.


On voit que sur la photo commerciale, certains fards paraissent un peu rosés : il n'en est rien.

D'ordinaire, Lily Lolo ne me déçoit jamais. A la vue, cette palette contient des couleurs splendides. Le site de la marque vous présente d’ailleurs un look à essayer avec sa palette, histoire de vous donner une idée.

Au soleil

A la lumière électrique


Mais c'est à l'usage que la déception point : la pigmentation des fards est vraiment insuffisante. J’ai essayé plusieurs fards, en solo ou combinés... On ne voit presque rien ! Les fards pailletés ne se distinguent que par leurs paillettes (à part le doré que l'on reconnaît un peu plus franchement) ; quant aux fards mats... J'ai beau passer plusieurs couches sur mes yeux, impossible d'intensifier la couleur. Le pire étant "Photo Finish", proche de l'invisible. L'emploi d'une base permet d'améliorer légèrement l'intensité des fards, mais bon... Le résultat est très trop subtil, et ce n'est pas ce que je recherche quand j'achète une palette de fards métalliques. Difficile de parler de la tenue des fards tant ils ne se voient pas sur mes paupières... Je peux regretter enfin le manque de finition quant au compactage des fards dans les godets (ça déborde et ça fait moins joli du coup).
Swatches sous différentes lumières

Je vous laisse deviner les trois teintes que j'ai utilisées...

Niveau packaging, je retrouve celui de mon fard à paupières Ivy League : du plastique blanc et noir sobre, pour une palette en format de poche que l’on peut emmener partout avec soi. Un pinceau double embout mousse est inclus, que je trouve pour le coup pratique puisque l'un des deux est plus fin et permet de tracer des ras de cils précis avec les fards Carbon et Black Zinc. N'oublions pas la présence d'un miroir, toujours utile. Look minimaliste mais suffisant qui me plaît bien.

Faut-il l’acheter ?

Franchement, que vous connaissiez ou non la marque Lily Lolo, je ne vous conseillerai pas cette palette, et cela me crève le coeur de le dire... Les fards ne sont pas suffisamment qualitatifs et ne rendent pas honneur à la marque qui d'ordinaire propose d'excellents produits. Sinon, penchez-vous sur l’autre nouveauté de la saison, la palette Filthy Rich aux teintes automnales magnifiques, qui me fait également de l’œil, la coquine. Attention : éditions limitées !

Packaging : 05/05
Pigmentation : 01/05
Prix : 03/05

Où se le procurer : au prix de 25.90 euros sur le site moncornerb et 27.90 euros sur le site ayanature.

A vous les studios ! Vous connaissiez les fards à paupières Lily Lolo ? Que pensez-vous de cette palette ?    

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire